Soulbound Tokens : Les jetons non transférables

Soulbound tokens : les jetons non-transférables

Vous connaissez les NFT, ces jetons non-fongibles qui permettent de définir une propriété numérique comme étant l’unique et l’authentique. Cryptée dans la blockchain, cette information est la preuve qu’une transaction a eu lieu et confère les droits au propriétaire. Les NFT peuvent être transférés dès lors qu’une personne rachète ses droits. Jusque-là, rien de bien nouveau !
Aujourd’hui, on vous parle d’un tout nouveau jeton : les Soulbound Tokens ou plus communément appelés les SBT.

Qu’est-ce que les Soulbound Tokens ?

C’est en 2022 que ce concept est évoqué par Vitalik Buterin, l’informaticien crypto-philanthrope et co-fondateur d’Ethereum (ETH). Différent du NFT, le Soulbound Token est non-transférable car une fois reçu, il demeure pour toujours à un individu. Pour bien comprendre la différence entre le Non-Fongible Token et le Soulbound Token, il faut prendre connaissance des caractéristiques qui sont propres au nouveau-né.

Quand le NFT est rattaché à un bien, le SBT, lui, représente l’identité d’une personne à l’aide de la technologie blockchain. Si l’on traduit littéralement, le Soulbound Token signifie « jeton lié à l’âme ».

Ainsi, les Soulbound Tokens ne peuvent être ni vendus, ni transférés à un autre individu. En effet, contrairement aux NFT, lorsque les SBT sont émis et envoyés vers un wallet, ils ne peuvent plus en sortir. De plus, les jetons liés à l’âme n’ont pas de valeur monétaire puisqu’ils appartiennent et représentent des caractéristiques d’un être vivant.

Lié à une adresse, les SBT seront stockés dans un portefeuille appelé « Soul ». Les individus pourront donc posséder plusieurs Souls qui stockeront leurs SBT.

Pour mieux comprendre, voici quelques exemples :

  • L’adresse Soul d’une université distribue des SBT à l’adresse Soul des étudiants diplômés.
  • Une fondation peut être une Soul qui délivre des SBT aux visiteurs le plus fidèles.

La promesse d’une société décentralisée

On connait bien les NFT pour la finance décentralisée (DeFi). Le Web3 est d’ailleurs très souvent associée à celle-ci, bien que son potentiel soit bien plus large.

Vitalik Buterin souhaite ainsi former une société décentralisée (DeSoc). Grâce à elle, les mécanismes de gouvernance, les moyens de décomposer et configurer les droits d’utilisation, de consommation ou même de destructions seront améliorés.

La DeFi présente quelques déficiences notamment quant aux propriétés privées transférables dont il n’est pas possible de décomposer les droits.  Cette promesse de société décentralisée permettra alors d’apporter des corrections notamment quant aux attaques au sein même du système de la blockchain.

Non-transférabilité et confidentialité : comment s’y prendre ?

Évidemment, la forme parait plutôt simple mais la réalité s’avère plus complexe.

En effet, certains reproches apparaissent déjà quant aux respects des fondamentaux de décentralisation. La confidentialité est un élément essentiel au bon fonctionnement de ce type d’écosystème. Encore en phase d’imagination, ce projet dévoilerait une partie de la vie privé des propriétaires de SBT. Documents d’identités, certificats d’examens, état civil ou encore état de santé, tout pourrait apparaitre sur la DeSoc. Les blockchains sont généralement visibles de tous. Ainsi, il parait peu probable de conserver l’anonymité des données et de faire face aux problèmes en matière de vie privée.

Pour l’instant, Vitalik Buterin, se penche sur plusieurs approches pour limiter la transférabilité, choisissant différents compromis entre sécurité et commodité.

L’une d’entre-elles propose de stocker les données en off-chain (nous en parleront un peu plus ci-dessous).

Les avantages uniques des Soulbound tokens

Malgré les récentes critiques du projet, les SBT semblent tout de même être très prometteurs. Selon Vitalik Buterin et ses récents partenaires, les SBT remplaceraient et règleraient des problématiques liées aux documents d’identité et aux stockage des données. Quels sont donc les réels avantages de ces tokens ?

Propriété non transférable

Un avantage certain que les NFT ne capturent pas, est le concept de propriété éternelle. La propriété non transférable des SBT permet de contrôler l’unique droit d’accès sans avoir la possibilité de le transférer. Possiblement de manière révocable par l’émetteur, le SBT est lié de manière permanente à sa Soul.

Renforcer la véracité des informations  

Vous l’aurez compris, parmi les grandes caractéristiques des SBT, on compte la preuve des informations. En effet, chaque individu pourrait prouver ses réussites, voter, montrer ses projets ou définir ce qu’il/elle est grâce à ces tokens. Stockées en on-chain ou off-chain, les propriétaires seraient libres de choisir si les informations apparaîtraient de manière public, comme pour un CV par exemple, ou de manière privé, pour des documents médicaux.

Conclusion

Les SBT semblent être une innovation prometteuse pour corriger de nombreuses problématiques du Web2 et Web3. Cependant, ce nouveau token nécessite encore des ajustements avant de pouvoir être appliqué sur le marché du Web3. Des défis notamment sur l’utilisation, la confidentialité et la sécurité des tokens restent encore à relever. L’objectif est également de dédier la blockchain à d’autres sujets que ceux qui tournent autour de l’argent et donc de créer un écosystème collaboratif et amusant.  

Que pensez-vous de cette innovation ?

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Nous contacter
Adresse : 89 Boulevard Pereire, 75017 Paris

Formulaire

Parlons-nous !

Formulaire

Parlons-nous !